SILVER HABITAT

Reconquête des berges de la Risle dans le centre historique de l’Aigle

esapce-public-berge-risle

En 2004, la municipalité de l’Aigle inscrit comme orientations majeures dans son Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du Plan Local d’Urbanisme (PLU) :

  • la mise en valeur de la vallée de la Risle et son cheminement en ville, atout majeur de la commune;
  • la requalification de zones proches de la Risle : entrée Nord et requalification de la zone de l’Intermarché;
  • la poursuite de la politique de la préservation de la qualité architecturale du centre ville et de son attractivité commerciale, en étudiant par exemple la mise en place d’une ZPPAUP.

En 2009, le CAUE de l’Orne est sollicité par la ville de l’Aigle pour une étude de site d’un terrain en friche en vue de son aménagement futur. Or, l’analyse dépasse amplement les limites de l’emprise du terrain. Trouver une vocation au terrain en friche revenait aussi à s’interroger sur la place de la rivière dans la ville, à le resituer dans une approche plus globale des berges. Un échange d’expérience avec la ville d’Argentan qui a mené une reconquête exemplaire des berges de l’Orne, a suscité de nombreux débats entre les élus et les techniciens des deux villes.

En 2010, le CAUE propose à la municipalité grâce au soutien de la Fondation de France, d’amorcer un processus de concertation sur la valorisation des berges de la Risle en centre ancien de l’Aigle. De son côté, la ville de l’Aigle souhaitait approfondir la réflexion sur la valorisation des berges de la Risle. Aussi, elle a confié au CAUE la réalisation d’une étude spécifique (diagnostic paysager et patrimonial, concertation des usagers, exposition destinée à sensibiliser la population, visites d’expériences similaires) qui avait pour ambition de déboucher, à plus long terme, sur un projet d’aménagement global de la traversée de la rivière dans la ville.

> Visionnez l’exposition sur la Reconquête des Berges de la Risle