Les Enfants du patrimoine 2020 SILVER HABITAT

Equipe 5 : Flers, une structuration par le(s) vide(s)

Ezequiel COLMENERO ACEVEDO, Mexique / Carole DIOP, Sénégal / Amir DOUZI, France-Tunisie / Eleonora GEMINIANI, Italie / Christina STEFANOVA, Bulgarie

Après un processus d’observation et d’analyse, nous avons décelé deux problèmes urbains majeurs à Flers : la gestion des espaces publics et la rupture entre ses éléments fondateurs. Pour amorcer un processus de développement durable urbain dans cette ville, nous avons décidé de proposer une solution pour connecter la ville avec la campagne environnante, mais aussi avec elle-même. Nous avons également entrepris une réflexion sure les espaces abandonnés ou mal exploités.

La démarche repose sur l’idée de trouver des connexions et des interrelations d’ordre social, morphologique et historique en valorisant le « déjà là » et en révélant le potentiel d’un territoire. L’objectif du projet Flers connections et de créer des interactions entre l’environnement bâti et l’environnement naturel, en utilisant le secteur de la gare de Flers comme épicentre d’une série d’axes permettant de connecter la ville et la campagne et de concilier la ville historique et la ville reconstruite.

Nous proposons de créer deux axes. Le premier Nord/Sud, à grande échelle, ramènera l’identité régionale et métropolitaine à l’échelle de la ville en suivant l’axe structurant de la rivière « La Vère ». Le second Est/Ouest fait des connexions entre la ville haute et la ville basse. Au niveau de ce croisement se crée une « tension », une sorte de « rotule urbaine » qui permet de connecter différents usages (gare, espace public, parc, activités économiques inscrite dans une démarche écologique…) et différentes temporalités. Cette opportunité de projet permet de déclencher un processus de transformation de la ville en repensant l’idée même de la gare, qui ne serait plus un simple lieu de passage et une césure mais une « épaisseur » dans laquelle un « récit » et un « spectacle » de la ville commencent.