Les Enfants du patrimoine 2020 SILVER HABITAT

Equipe 3 : Flers, la toile

Yacine BENZERARA, Algérie / Marie-Astrid GARNIER, France / Kyoungsoo KIM, Corée / Lissette MENIEUR NUNEZ, République Dominicaine / Katarzyna ZYNGIEL, Pologne

Flers est une commune de taille moyenne et située sur un territoire à dominante rurale. L’idée majeure de ce projet est de créer une métropole rurale. La liaison entre rural et urbain est elle envisageable dans une métropole sans que l’un de ces deux aspects ne soit mis de côté?

La première étape de notre projet consiste à analyser le site, ce qui nous a permit d’arriver à cette conclusion: la ville est actuellement scindée en deux parties: une ville haute et une ville basse dont la frontière se situe dans le quartier de la gare. Le centre-ville est une zone commerciale mais le trafic routier rend cet espace hostile. Flers possède un patrimoine architectural remarquable: la ville est laissée à 80% détruite durant les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale qui explique la présence du style Reconstruction en ville. Malheureusement, ce riche patrimoine ne propose plus de logements répondant à la demande de confort ce qui provoque une grande vacance des immeubles en centre-ville. Enfin, même si Flers se situe dans une région de caractère rural, entourée par les bocages et la nature, la perception de cette ruralité ne se retrouve pas en centre-ville, on constate un manque d’espaces verts.

Compte tenu de cette analyse, notre concept se base sur trois aspects: le manque d’espaces verts, la connexion inexistante entre ville haute et ville basse et la perte d’attractivité du centre-ville commerçant. Le concept de ce projet est le Web (la Toile). Nous estimons qu’une métropole se doit de posséder différents types de connexions, ce qui explique ce choix. De plus, le web propose des points d’attractivité à la confluence des flux.

Le master plan propose de mettre en pratique ce concept: différentes strates de réseaux viennent créer des connexions déjà existantes ou des connexions que nous créant. Dans un premier temps, nous proposons une rocade en anneau qui permet d’éviter le passage des camions en centre-ville afin de décongestionner le centre-ville. Dans un même temps, cette rocade permet de stopper l’étalement urbain. Nous réorganisons les circulations de voitures afin d’éviter la rue principale qui par conséquent devient piétonne et s’inscrit alors dans le réseau de chemins pédestres. Nous proposons également l’ajout d’un réseau de pistes cyclables. Les trottoirs en ville s’élargissent afin de valoriser le réseau piéton et rapporter le bocage en ville. Afin d’intégrer les cours d’eau et l’hydrographie en ville, nous proposons une promenade le long des ruisseaux avec des espaces de dilatation qui se créerait naturellement en coeur d’îlot. Dans un même temps, ces espaces proposent des espaces verts. En ce qui concerne la connexion entre ville haute/ ville basse, nous proposons l’aménagement d’une nouvelle gare qui permet un lien physique et visuel. A l’arrière de ce quartier, nous proposons un centre culturel afin de renforcer l’attractivité. Dans un même temps, la place Charleston redevient un point d’attractivité majeure en ville: un espace vert est aménagé au dessus d’un parking souterrain. Dorénavant, les différents équipements soit existants soit ajoutés sont connectés les uns aux autres.

Pour maintenir Flers dans son aspect rural, il est essentiel de conserver les espaces verts, les développer et intégrer le développement futur du bocage. Il est également nécessaire de rénover les logements en centre-ville afin de les adapter au confort actuel et aux normes d’accessibilité. Nous estimons qu’en 20 ans, Flers peut devenir la métropole rurale qui s’inscrira à l’échelle régionale.