Charte paysagère de la Suisse Normande…

chartepaysagersuisse

De l’élaboration d’une charte paysagère à la réalisation de projets structurants pour le territoire de la Suisse Normande…

Petite région à l’identité paysagère singulière, la Suisse Normande est située au cœur du massif armoricain à cheval sur le département du Calvados (63 communes) et de l’Orne (43 communes).

Fruit d’une topographie contrastée, la qualité de ses paysages a favorisé dès le début du 19 éme siècle sa notoriété : vallées encaissées, escarpements rocheux, landes rases, bois pentus, vergers de pommiers et bocages de haies vives ou murets de pierre, ponctués de fermes de schistes ou granite, constituent une véritable richesse patrimoniale. Cette petite région enclavée s’est cependant fragilisée au fil des transformations du territoire : affaiblissement démographique du cœur bocager, banalisation ou abandon d’espaces agricoles ou forestiers, dégradation du bâti traditionnel

C’est afin de mettre en valeur ces paysages, dans une perspective de développement économique et touristique qu’une charte paysagère a été réalisée de 1996 à 1998, à l’initiative de la Région Basse-Normandie.

Établie en partenariat avec les différents acteurs du territoire (communautés de communes et communes, associations, techniciens de l’aménagement…), cette charte a été élaborée conjointement par les CAUE de l’Orne, du Calvados et le Centre permanent d’initiation à l’environnement).

Un travail de terrain approfondi a permis de mettre en avant les atouts ou handicaps du territoire à partir des entrées de l’agriculture, de l’activité économique, du bâti, des réseaux viaires. Ce diagnostic, qui s’est concrétisé par un document de référence*, a dégagé 4 grands axes d’interventions pour les actions à venir :

  • Affirmer la Suisse Normande
  • Valoriser les caractères paysagers de la Suisse Normande
  • Créer une dynamique de découverte en profondeur
  • Intervenir sur les paysages locaux, pour leur valorisation
De la charte aux projets, quels impacts sur le territoire ?
  • Un projet majeur qui découle de la Charte paysagère, initié par la Communauté de communes du bocage d’Athis, en partenariat avec le Conseil général et la commune de Saint-Philibert,   est l’implantation du complexe touristique dans le site classé des roches d’Oëtre.
  • Une autre opération dont l’impact se mesure aujourd’hui sur le territoire de la Suisse Normande, initiée en partie par le CAUE de l’Orne, afin de restaurer le bocage athisien est l’opération intercommunale baptisée « 50 000 chênes » en mémoire des 50 000 chênes exploités par Guillaume le Conquérant pour constituer sa flotte.

*Document de référence « charte paysagère en Suisse Normande » réalisé par le CAUE de l’Orne, le CAUE du Calvados et le CPIE, Septembre 1998 Conseil Régional de Basse-Normandie et Préfecture de Région Basse-Normandie

A lire : « parcourir et comprendre la Suisse Normande » P. Jenvrin, B. Morvilliers co-édition CPIE Vallée de l’Orne/ Charles CORLET, mars 2003